vendredi 10 juin 2011

Le peuple arabe n’est pas un peuple au rabais

Le coup de poing sur la table

Le "coup de poing sur la table de René Naba" pointe du doigt le récent discours de Barack Obama, dénonçant un remake du "Salam Aleikoum" sonore prononcé lors de son allocution du Caire. Il a beau être le premier président de l’Amérique post-raciale, l’homme n’a visiblement pas compris grand-chose à ce qui se passe dans le monde arabe.Il appelle de ses voeux la création d’un Etat palestinien, mais à condition qu’il soit démilitarisé. Il plaide pour un Etat palestinien sur les frontières de 1967, mais entravé par le mur d’apartheid.Aux yeux du candidat qui brigue un deuxième mandat, la sécurité d’Israël c’est sacré. Et celle des palestiniens, c’est bon pour les chiens !René Naba a occupé les fonctions de responsable du monde arabo-musulman au service diplomatique de l’Agence France Presse, et de conseiller du Directeur Général de RMC/Moyen orient, chargé de l’information.

Commentaires

×