vendredi 10 août 2012

Quelle sera la date de l'Aid al-fitr?

Ramadan

Comme chaque année, OummaTV se tourne vers l’astrophysicien  Nidhal Guessoum pour tenter de connaître la date de l'Aid El fitr. Cet entretien a été enregistré à l’université de Sharjah (Emirats Arabes Unis), où Nidhal Guesoum est professeur.Se basant sur les données astronomiques, l’astrophysicien Nidhal Guessoum affirme qu’il sera impossible de voir le croissant lunaire en France, dans toute l’Europe, dans tout le continent américain et asiatique, ainsi que dans tout le monde musulman traditionnel le vendredi 17 août  au soir. Il ne sera visible uniquement  que dans une  partie du sud-ouest de l'océan pacifique  (depuis une île s'il en existe une dans cette région  ou d'un bateau muni d'un télescope).  Si le croissant est visible dans cette région du monde extrêmement isolée, faut-il pour autant fixer la date de l'Aïd al-fitr  le samedi 18 août   2012 ? Il s’agit d’une question juridique (fiqh), où plusieurs réponses sont formulées selon les différentes écoles : entre celles qui requièrent une observation locale ou régionale, et celles qui acceptent les observations dans des régions « partageant une partie de la nuit avec nous autres ». En  France, le CFCM  a opté pour une observation dans toutes les régions du monde.  Voir à ce sujet l'entretien de Mohammed Moussaoui publié sur Oumma.com. En Arabie Saoudite,  en Algérie ou en Égypte, les autorités religieuses ont opté pour une observation locale et régionale. En revanche, le samedi 18 août au soir, ce même croissant lunaire sera visible au télescope (aussi bien  à l' oeil nu qu'avec un télescope)  dans une grande partie du monde, dont l’Égypte, la Libye,   l'Algérie,  le Maroc,  et  la péninsule arabique.  En raison des conditions de visibilité très particulières pour la nuit du vendredi 17 août (depuis une île ou d'un bateau), l'Aïd al-fitr devrait certainement être célébré le dimanche 19 août Inchallah  en France, ainsi que dans  une majorité du monde musulman (Dieu est le plus savant).Auteur de « Réconcilier l’Islam et la Science Moderne. l’esprit d’Averroes » aux éditions Presses de la Renaissance, Nidhal Guessoum a travaillé au Goddard Space Flight Center de la Nasa (Etats-Unis), il est actuellement professeur à l’Université Américaine de Sharjah (Emirats Arabes Unis).

Commentaires